SBAR : Résultats des Finales du 1er Juin

Les cadets et les juniors remportent le bouclier de la Ligue Nouvelle Aquitaine

Il est dit que le 1er juin restera une date mémorable dans les annales et la vie du SBAR.
Le 1er juin 2014, le SBAR remportait le titre de Champion de France Juniors Phliponeau à Bon Encontre contre l’entente Centre Ouest Aveyron. Le 1er juin 2019 à Lons, les cadets et les juniors remportent le bouclier de la Ligue Nouvelle Aquitaine en battant respectivement Gan sur le score de 25 à 20 et l’entente des Piranhas de Port Ste Marie/Ste Livrade sur le score de 34 à 13.

Dès potron-minet donc ce 1er juin, le convoi des 2 bus cadets et Juniors se mettait en branle depuis le Bassin pour apercevoir quelques heures plus tard la belle chaîne des Pyrénées aux sommets encore enneigés et rejoindre les faubourgs de l’agglomération Paloise à Lons où la Ligue Nouvelle Aquitaine avait organisé les finales.

L’ambiance était à la fête, les banderolles et les calicots fleurissaient les travées, les supporters de chaque camp faisant donner de la voix, du tambour et sonner les clarines. Pas de jurançon au comptoir toutefois…

Sous une chaleur caniculaire, le soleil quasiment au zénith, léger souffle de vent de côté, pelouse fraîchement tondue un peu dure aux crampons, les hostilités pouvaient débuter.

Aprés la phase protocolaire de presentation des équipes, les cadets pénètraient les premiers sur le pré face à des Gantois, bien charpentés devant et plein de cannes derrière. L’entame n’était pas du meilleur tonneau pour le SBAR, qui, sur le coup d’envoi se mettait à la faute pour un premier tir au but raté. Sur le renvoi les Béarnais récupéraient le ballon et s’en allaient pointer dans l’en but (0 à 7). Un peu surpris, le SBAR va se remettre immédiatement à l’ouvrage et trouver simultanément par 2 fois l’ouverture suite à 2 pénaltouches rondement menées avec jeu autour pour une 12 à 7 au water break. Le gosier réhydraté, le SBAR va camper dans le camp adverse et enquiller une pénalité des 22 en face pour un 15 à 7 au changement de camp. Le jeu reprenait avec des Béarnais entreprenants, sans doute un peu sermonés aux agrumes et un SBAR mis à la faute sur hors jeu de ligne (15 à 10). 4 minutes après le SBAR reprenait de la distance avec une belle combine , »Dax plus » sur touche et un essai entre les barres (22 à 10). Distancés les Béarnais ? Que nenni !!!, une sortie de camp mal négociée, une mêlée favorable, du jeu dans la largeur, un arrachage de cou, un carton jaune, 22 à 15 et des Gantois au cul.. Une nouvelle pénalité pour le SBAR va permettre de reprendre un peu de lattitude 25 à 15…Et puis le suspens, un SBAR indiscipliné, des fautes à répétition, des ballons rendus à l’adversaire, un essai à dame (25 à 20), des Béarnais sublimés contre un SBAR haletant jusqu’au dernier ballon au pied applati in extremis…Eclatement au coup de sifflet final libérateur. Score final 25 à 20 Les cadets peuvent alors lever le bouclier.

En suivant la remise du trophée, haie d’honneur aux juniors pour leur entrée dans l’arène. Les Piranhas prédisposés à dévorer tout cru le SBAR sont d’un fort tonnage, épais et massus. Le coup d’envoi donné, le SBAR prend de suite les commandes avec une entame de feu, du mouvement bien emmené dans l’alternance, tant dans la largeur que dans l’axe pour un premier essai à dame (5 à 0) suivi d’une pénalité pour placage haut (8 à 0). Le SBAR a des fourmis dans les jambes, magnifique action sur contre attaque, course le long de la ligne, coup de pied recentrage, reprise de volée, essai entre les barres (15 à 0). Les bleus de Garonne sont aux abois mais héritent d’un tir au but (15 à 3). Départ sur mêlée, bonne continuité, essai en coin (22 à 3). Sur le renvoi, contre attaque des 22 mètres, deplacement du jeu dans la largeur, débordement sur l’aile, essai entre les perches (27 à 3). Mi temps, les Lot et Garonnais échaudés rentrent se mettre au frais des vestiaires…et vont revenir revigorés. Acculé dans son camp à la reprise, le SBAR défend heroïquement et se sort du pétrin. Touche dans la largeur, prise de l’axe au centre du terrain, renversement petit côté, essai 34 à 3. Atomisés, les Piranhas n’avaient plus rien à croquer. Les juniors pouvaient lever le bouclier.

Félicitations à tous les acteurs, joueurs, entraîneurs, encadrants, supporters, pour ces 2 belles récompenses qui viennent témoigner d’une formation de qualité au sein de la structure commune de formation des clubs du RCBA, de l’UAGM, de Biganos xv et de Cazaux